Claudia Chan Tak – Assistante du chorégraphe

Claudia Chan Tak
© Circuit-Est centre chorégraphique

Biographie

Claudia Chan Tak est une artiste multidisciplinaire basée à Montréal. Elle est diplômée avec distinction de l’Université Concordia en Intermedia/CyberArts du département de Studio Arts en 2009. Trois ans plus tard, elle reçoit la bourse d’excellence William Douglas dans le cadre de son baccalauréat en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal. Elle y termine en 2017 un mémoire-création qui questionne les liens entre film documentaire, identité culturelle et danse contemporaine. La même année, elle devient lauréate du prestigieux prix Mécènes investis pour les arts pour souligner la qualité et l’innovation de sa démarche artistique. Ses projets chorégraphiques l’ont menée sur les scènes de Tangente, OFFTA, SAS Festival, Phénomena, Short&Sweet, La Petite scène, Edgy Women, Art Matters, Toxique Trottoir, sans oublier le Festival À Corps en France et le Théâtre de Liège en Belgique. Interprète pour plusieurs compagnies de danse contemporaine, elle se démarque aussi sur les scènes théâtrales et dans le milieu de la photographie artistique à titre de modèle. Artiste impliquée en médiation culturelle, elle a au fil des dernières années animé des ateliers chorégraphiques avec des adolescents, de nouveaux arrivants et aussi des résidents en CHSLD ayant des handicaps physiques, tout en accompagnant des projets de médiation à titre de vidéaste et de photographe.

Explique-nous ton rôle dans les ateliers ?

Je suis répétitrice pour Sylvain Émard. J'enseigne des extraits du Continental aux participant·es en m'assurant de transmettre avec le plus de précision possible les mouvements, les dynamiques et le style unique de Sylvain. Je clarifie entre autres les comptes, les directions de corps et les qualités de mouvements afin de créer un effet de groupe réussi sans pour autant perdre l'unicité de chaque danseur·ses. J'essaie aussi de trouver des stratégies pour aider à la mémorisation des chorégraphies en associant les mouvements avec des mots ou des histoires. Sinon, je suis surtout là pour les encourager, leur transmettre ma passion et leur rappeler qu'ils·elles sont magnifiques à regarder danser!

Qu'apprends-tu avec ces participant·es issu·es d'Espace Transition ?

Cet atelier en compagnie des participant·es d'Espace Transition m'apprend à développer de nouvelles stratégies d'enseignement pour qu'ils·elles parviennent à danser de façon complètement indépendante sans Sylvain ou moi comme points de repère. Je dois identifier rapidement les zones floues et les clarifier à l'aide de différents trucs, car ce n'est pas tout le monde qui apprend ou enregistre une chorégraphie de la même façon. Je travaille donc avec des images, des repères visuels, des répétitions d'enchaînements de mouvements spécifiques, des mots, de petites histoires, des expressions, etc. Depuis le début des pratiques, j'ai ainsi développé une petite banque de stratégies de mémorisation où tout le monde pourra trouver ce dont il·elle ont besoin!

Quelle serait une chose fun que tu as eu en participant à cet atelier ?

La chose la plus "fun" de cet atelier est la partie création, plus précisément le moment où chaque équipe présente aux autres leurs séquences créées pour une section du Continental. J'ai beaucoup de "fun" quand vient le moment des présentations, car je vois émerger la personnalité de chacun·e à travers leurs mouvements personnels, mais surtout, je vois la beauté du travail d'équipe lorsqu'ils·elles exécutent le dernier mouvement à l'unisson avec fierté et plaisir!

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Show Buttons
Hide Buttons