S’ENRACINER

C’est un beau groupe de 12 adolescent.e.s d’une classe de francisation de l’école secondaire Jeanne-Mance qui a participé aujourd’hui au premier atelier de médiation culturelle avec la chorégraphe Louise Bédard.

À travers des anecdotes sur son expérience de danseuse et quelques exercices pratiques en groupe, la chorégraphe invite lentement mais sûrement les jeunes à connecter avec leur corps. Après une série de respirations, Louise leur propose de travailler autour de la notion d’enracinement du corps. Ce concept déclinable semble faire écho auprès des jeunes, pour qui la notion de racines est particulièrement importante dans leur contexte d’immigration. Il s’en est suivi une découverte et un apprivoisement de l’espace en mouvement.

Louise leur propose de consacrer dix minutes à la fin de chaque rencontre pour se recueillir, alimenter un journal de bord et l'utiliser comme moyen d'expression, que ce soit par l'écriture ou le dessin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.